-A A +A
Partager sur Facebook
MOT DE LA PRÉSIDENTE

MOT DE LA PRÉSIDENTE

Danielle Gélinas
Danielle Gélinas

À la lecture de ce mot, l'AGA et le Congrès de l'OIIQ 2015 seront choses du passé. Bien sûr, l’adoption de la motion sur les soins infirmiers de l’avenir fut un grand moment de ce rassemblement. Quel merveilleux souffle d’énergie mobilisateur nous en retenons!

2015-2016 sera certes une période qui marquera l'histoire de la profession infirmière. Bien sûr, pour le moment, toute cette réorganisation du réseau est déstabilisante.

Parallèlement, plus que jamais, notre profession devient la pierre angulaire du réseau public. Des avancées importantes ont vu le jour dans les derniers mois, soit :

 

  • La prise de position sur la prestation sécuritaire des soins infirmiers (mars 2015)
  • L'énoncé de collaboration interprofessionnelle OIIQ-CMQ-OPQ (juin 2015)
  • Le règlement visant à permettre la prescription infirmière (octobre 2015)
  • Le Code de déontologie renouvelé (octobre 2015)

Bientôt, nous serons aussi témoins de l'évolution du dossier « Mourir dans la dignité ».

Sans contredit, le gain majeur qui nous interpellera dès 2016 sera l'application du règlement pour le droit de prescrire dans certaines situations cliniques bien définies. Je vous invite à consulter les grandes lignes de ce dossier.

La collaboration interprofessionnelle aura sans doute permis d'en arriver là et nul doute que les patients auront un meilleur accès aux soins. Ainsi, les infirmières gagneront davantage d'autonomie. Au cours des prochaines semaines, nous serons informées des modalités d'application de ce règlement. Quelle grande avancée dont nous pouvons être fières!

La collaboration interprofessionnelle sera tout aussi importante pour améliorer l'offre de soins aux personnes âgées vivant en CHSLD. Nous savons toutes que cette clientèle fragilisée requiert des soins de plus en plus spécialisés et bien sûr nos valeurs ont été secouées par les événements des derniers mois. N'oublions pas que nous sommes responsables de la qualité des soins que l'on donne et cela passe bien évidemment par nos gestes et attitudes au quotidien. Le soutien offert aux équipes de soins revêt également une grande importance. Développer et maintenir les compétences, notamment par la formation, dans ce secteur si névralgique ne peut qu'améliorer l'offre de soins. Les soins infirmiers du futur sont en ébullition, ils se façonnent. Le sentez-vous?

À l'aube de cette période des Fêtes, je vous souhaite un bon temps de repos et surtout prenez soin de vous!

Danielle Gélinas,
Présidente de l'ORIIAT

Recherche

Mots clés

TD