-A A +A
Partager sur Facebook
CLINIQUEMENT VÔTRE

CLINIQUEMENT VÔTRE

Le rôle de l'infirmière dans la prévention des infections

François-Nathalie Deshaies

Pourquoi mettons-nous autant l’accent sur la prévention des infections? Parce que les infirmières jouent un rôle capital dans la réduction des infections nosocomiales. Pour l’OIIQ, la prévention et le contrôle des infections constituent l’une des responsabilités qui incombent à chaque infirmière, quel que soit son milieu de pratique ou sa fonction. L’émergence de nouveaux micro-organismes pathogènes, l’évolution de certaines souches et l’augmentation de la résistance aux antibiotiques peuvent compromettre la sécurité du public. Voici quelques actions qui feront toute la différence.

Précautions universelles – hygiène des mains

Il existe, dans tous les milieux du réseau de la santé, des procédures, des formations et des politiques concernant l’hygiène des mains. Bien entendu, toute personne qui donne des soins aux patients doit pratiquer l’hygiène des mains de façon rigoureuse; les infirmières ne font pas exception. Il est important de se laver les mains à quatre moments précis. Ces simples gestes sont à la base de la prévention des infections. Pourtant, les taux d’observance de l’hygiène des mains démontrent des résultats peu encourageants. En Abitibi-Témiscamingue, comme partout ailleurs au Québec, les taux oscillent entre 30 et 40 %. Lorsqu’on sait que 200 000 Canadiens par année contractent une infection nosocomiale et que 8000 d’entre eux en meurent, il faut se mobiliser. Pratiquer l’hygiène des mains peut sauver des vies.

Géloses

Sur la photo, les géloses de gauche montrent la quantité de micro-organismes présents sur les mains avant leur lavage. Les géloses de droite montrent la quantité de micro-organismes qui sont retrouvés sur les mains après la pratique de l’hygiène des mains. Cela prouve que, lorsque l’hygiène des mains n’est pas pratiquée correctement, il subsiste des micro-organismes qui risquent d’être transmis à d’autres personnes.

Respect des pratiques de base et des précautions additionnelles

En milieu de soins, le respect des pratiques de base et des précautions additionnelles est d’une grande importance en prévention des infections. Il est donc essentiel que toute infirmière comprenne le bien-fondé de ces pratiques et précautions. Ainsi, il faut comprendre que la précaution additionnelle est appliquée selon le mode de transmission du micro-organisme qui infecte le patient. Il est donc nécessaire de porter l’équipement de protection individuel qui permet de protéger l’infirmière et de limiter le transport d’agents infectieux d’une chambre à l’autre.

Tenue vestimentaire

Le printemps est maintenant bien installé et le moment est venu de modifier notre garde-robe. Toutefois, il est important de garder en tête certaines notions professionnelles. Bien que les infirmières aient la cote auprès de la population, les gens détestent les voir se promener en ville vêtues de leur uniforme. Par souci d’hygiène et d’image professionnelle, le port de l’uniforme doit être limité aux heures de travail. La population est de plus en plus sensibilisée à la prévention des infections. L’uniforme de l’infirmière fait partie intégrante de ses outils de travail et doit répondre à certains critères. D’ailleurs, l’OIIQ a émis un avis à ce sujet. Certains secteurs plus à risque, comme la salle d’opération ou les unités de soins intensifs, requièrent une vigilance accrue à ce sujet.

En résumé

Il est important, voire primordial, que les infirmières respectent en tous points les mesures de prévention et de contrôle des infections. Il a été établi que les infections nosocomiales sont des accidents dont au moins le tiers serait évitable. Alors, augmentons nos taux d’observance d’hygiène des mains; respectons rigoureusement les pratiques de base et les précautions additionnelles. Par souci du bien-être et de la sécurité de nos patients, conformons-nous aux directives afin de prévenir les infections.

 

Nathalie Deshaies
Conseillère en soins infirmiers
CISSS-AT, Direction de santé publique


 

Références

Recherche

Mots clés

TD