-A A +A
Partager sur Facebook
CLINIQUEMENT VÔTRE

CLINIQUEMENT VÔTRE

SCPD : optimiser nos interventions

Depuis 2016, vous avez peut-être entendu parler dans différents milieux de soins des symptômes comportementaux et psychologiques liés à la démence (SCPD). D’ailleurs, une formation à volet provincial se déploie actuellement.

Pourquoi cette nouvelle formation?

L’objectif de cette formation est de s’assurer que tous les intervenants du secteur de la santé et des services sociaux du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSSAT) possèdent les connaissances incontournables pour prendre soin d’un aîné atteint de trouble cognitif et présentant des SCPD.

Que signifie SCPD?

Les SCPD englobent les symptômes de perturbation de la perception, du contenu de la pensée, de l’humeur et du comportement qui apparaissent fréquemment chez les sujets atteints de démence.

Plus précisément, les SCPD comprennent les signes observables qui ont un potentiel de danger pour l’individu ou son entourage, qui occasionnent du stress, de la peur ou de la frustration et qui sont parfois considérés comme socialement inacceptables.

Les écrits indiquent que 90 % des problèmes de comportement des usagers en établissement sont liés à l’approche des intervenants. Cette formation est donc d’autant plus justifiée.

À qui s’adresse la formation SCPD?

La formation sur les SCPD est offerte à tous les intervenants du CISSSAT qui entrent en relation avec la clientèle présentant des comportements perturbateurs liés au SCPD. Nous favorisons des groupes composés d’infirmières, d’infirmières auxiliaires ainsi que de préposés aux bénéficiaires et d’autres professionnels.

Plus de 750 personnes ont reçu cette formation et l’objectif est de former l’ensemble des intervenants de la Direction du programme de Soutien à l’autonomie des personnes âgées (SAPA) d’ici 2021.

Les secteurs de l’hébergement et du soutien à domicile sont prioritaires, mais ceux de la courte durée et des GMF recevront également cette formation, dans l’avenir.

Sont également ciblés par cette formation, les intervenants qui travaillent dans les résidences privées pour aînés (RPA), les ressources intermédiaires (RI), les ressources du réseau public (ressources de type familial RTF) ainsi que les proches aidants.

Tout cela dans le but de permettre aux personnes atteintes de troubles neurocognitifs de demeurer le plus longtemps possible dans leur milieu de vie.

De plus, nous avons rencontré les comités des résidents de nos CHSLD ainsi que les comités des usagers de chacun des sites locaux afin de leur expliquer le but de la formation et les bénéfices que la clientèle en retirera.

Un mot sur les formateurs

Les formateurs ont tous été formés par le Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec (CEVQ).

Les membres de l’équipe de formateurs du CISSSAT sont :

  • Suzanne Fisette, chef des services spécialisés, Direction SAPA, territoire de Rouyn-Noranda;
  • Sophie Laflamme, conseillère clinique, Direction DSI, territoire de Val-d’Or;
  • Éric Matte, chef des services spécialisés, Direction SAPA, territoires Amos/La Sarre;
  • Diane Sanscartier, chef de service, CHSLD de Macamic SAPA;
  • André Tessier, chef des services spécialisés, Direction SAPA, territoire de Val-d’Or.

 

Éric Matte et son équipe

 

Pour en savoir plus sur :

» Le CEVQ

» Les orientations ministérielles concernant l’Alzheimer et les autres troubles neurocognitifs

 

 

Recherche

Mots clés

TD