-A A +A
Partager sur Facebook
TENDANCES INFIRMIÈRES

TENDANCES INFIRMIÈRES

Enjeux éthiques liés au don d’organes en contexte d’aide médicale à mourir 

Deyna L'Heureux
Normand Lemieux

Depuis le 10 décembre 2015, la Loi concernant les soins de fin de vie est en vigueur au Québec. Les établissements de soins de santé sont tenus par la loi d’offrir de l’aide médicale à mourir aux patients qui en font la demande, si ceux-ci respectent certaines conditions.

Situation complexe 

En 2004, la Commission de l’éthique en science et en technologie [CEST] a publié Le don et la transplantation d’organes : dilemmes éthiques en contexte de pénurie (2004). Dans ce document, la Commission porte un regard éthique sur une situation particulièrement complexe, soit celle où une personne répondant à tous les critères pour obtenir une aide médicale à mourir pourrait aussi demander à faire don de ses organes. Cet avis découle du cas réel d’un usager qui avait le désir d’offrir ses organes et qui avait demandé l’aide médicale à mourir. Suivant cet avis, des démarches ont permis de statuer sur le point de vue éthique concernant la démarche à faire pour accéder à son souhait.

La formulation de cette double demande soulève de nombreuses questions éthiques pour les patients, leurs proches, les soignants, les sociétés et les établissements de santé.

Cinq recommandations 

Je vous invite donc à prendre connaissance du supplément à l’Avis sur le don et la transplantation d’organes : dilemmes éthiques en contexte de pénurie (CEST, 2016). Vous retrouverez l’Avis de la CEST au sujet de cette pratique. Dans ce supplément, la Commission réitère le caractère éthique du don et formule cinq recommandations concernant :

  • l’accessibilité;
  • l’étanchéité du processus;
  • le soutien offert au patient, à ses proches et aux soignants;
  • le consentement libre et éclairé;
  • l’autonomie du donneur.

Augmentation du nombre de donneurs potentiels 

L’organisme Transplant Québec a la responsabilité d’adopter des directives claires et transparentes ainsi que de mettre en place une procédure type afin de rendre disponible dans nos centres hospitaliers la démarche du don d’organes en contexte d’aide médicale à mourir. Il sera alors possible de répondre adéquatement à la double demande d’un patient de faire don de ses organes et de recevoir l’aide médicale à mourir. Cette nouvelle pratique permettrait ainsi d’augmenter le nombre de donneurs potentiels parallèlement à ce qui se fait présentement chez les usagers en contexte de décès cardiocirculatoire.

« La valeur de bien-être du donneur doit être considérée dans sa globalité. Le sens qu’accorde le donneur à sa mort peut influer sur son bien-être psychologique et spirituel et ainsi valoriser sa perception du don. Pour certaines personnes, faire don de leurs organes donne un sens à leur mort. » (CEST, 2016, p. 19).

Pour plus d’informations sur ce sujet, contactez le responsable régional en don d’organes et de tissus qui pourra répondre à vos questions.

Rappelez-vous que le don d’organes sauve des vies.

Deyna L'Heureux

Normand Lemieux, B. Sc. inf.
Infirmier-ressource en don d’organes et de tissus
CISSS Abitibi-Témiscamingue, responsable régional
622, 4e rue Ouest, Amos (Québec)  J9T 2S2
Tél. : 819 732-3341, poste 2228
Pagette (inf.-ress.) : 819 280-1733
Cellulaire : 819 444-6266

__________________________

Références 

Commission de l’éthique de la science et de la technologie. (2004). Le don et la transplantation d’organes : dilemmes éthiques en contexte de pénurie : Avis. Repéré à http://www.ethique.gouv.qc.ca/fr/assets/documents/Don-dorganes/Avis%202004/Don_transplantation_organes_avis_FR.pdf

Commission de l’éthique de la science et de la technologie. (2016). Enjeux éthiques liés au don d’organes en contexte d’aide médicale à mourir : Supplément à l’Avis sur Le don et la transplantation d’organes : dilemmes éthiques en contexte de pénurie. Repéré à http://www.ethique.gouv.qc.ca/en/assets/documents/Don-dorganes/2016_suppl_aide-mourrir/CEST-don_organes_A.pdf

Lecture complémentaire 

Paré, Isabelle. (2018, 29 mars) L’aide médicale à mourir sauvera des vies. Le Devoir. Repéré à https://www.ledevoir.com/societe/sante/523905/l-aide-a-mourir-sauvera-des-vies

Recherche

Mots clés

TD