-A A +A
Partager sur Facebook
TENDANCES INFIRMIÈRES

TENDANCES INFIRMIÈRES

Coups de cœur de nos délégués et congressistes  

Lise Dubé
Lise Dubé

Même si l’Assemblée générale annuelle (AGA) et le congrès de l’OIIQ des 5 et 6 novembre dernier sont déjà loin, replongeons-nous dans l’atmosphère qui s’en est dégagé. Ce sont dix-neuf délégués et quatre congressistes de la région qui ont eu la chance d’y prendre part. C’était une première pour quelques-uns d’entre eux. Voici un survol de leurs commentaires :

« Une collègue de travail m’avait invitée à m’inscrire comme délégué et j’ai bien apprécié! J’ai particulièrement aimé le discours de Lucie Tremblay (la présidente sortante) et l’AGA. J’ai trouvé les gens très impliqués et leur conviction m’a beaucoup plu. »

 « Quel magnifique congrès! Je suis allée de coup de cœur en coup de cœur : que ce soit les conférences fort inspirantes sur le développement personnel, le dépassement de soi, ou encore les ateliers auxquels j’ai participés. On y retrouve des gens de cœur, des gens passionnés! »

 « J’en ressors ressourcée et fière d’être infirmière! »

« C’est très agréable d’échanger, de partager nos réalités et de ressentir la passion d’être infirmière. »

« On est au balcon de ce qui a été fait et de ce qui est à venir dans la profession. »

« Belle occasion de se reconnecter avec les éléments qui nous allument personnellement comme infirmière et aussi face à notre rôle, NOTRE place ».

Il y aurait encore tant à dire!

L’AGA aura été marquée par le discours inspirant de Luc Mathieu, élu nouveau président à l’OIIQ et aussi par celui de Charles Bilodeau élu à la présidence du Comité jeunesse. Pour sa part, la ministre de la santé et des services sociaux Danielle McCann a mentionné qu’elle souhaite apporter des changements qui permettront aux infirmières d’occuper pleinement leur champ de pratique.

Durant tout le congrès, le thème du développement professionnel a teinté chacune des conférences, des ateliers thématiques, des communications par affichage et du dîner-échange créatif. La pratique infirmière avancée était l’un des sujets de l’heure.

Encore cette année, la remise du Grand prix du concours Innovation clinique Banque Nationale 2018 en a conquis plusieurs! Ce prix a été remporté par une équipe interdisciplinaire du CISSS de Chaudières-Appalaches. Sous le titre « Réduire les inégalités en étant réunis pour les enfants (RIRE) » le projet vise à dépister précocement les problèmes de santé et de développement des enfants de 0 à 5 ans. Par ailleurs, il est toujours captivant d’assister au visionnement des vidéos de chacune des régions ayant présenté un projet.

Plusieurs ateliers thématiques ont eu la cote auprès de nos collègues. Trois parcours permettaient de choisir des ateliers selon les fonctions ou les champs d’intérêt des infirmières, soit en enseignement, en clinique et en gestion.

Que dire au sujet des deux grandes conférences qui ont conquis l’auditoire? D’abord celle de Véronique Dubé intitulée « Le développement professionnel infirmier ou comment cultiver la curiosité et l’apprentissage tout au long de sa carrière » a suscité le commentaire suivant de la part d’une congressiste : « Nos aînés sont des encyclopédies vivantes dont le bagage d’expérience n’est pas assez exploité. Les outils technologiques et les moteurs de recherche Web ne seront jamais à la hauteur d’un transfert de connaissances et de savoir-faire offert par les infirmières qui nous précèdent. »

Puis, suivant la conférence de Danielle Sauvageau intitulée « Conjuguer le présent pour écrire l’avenir! », ce commentaire a été recueilli :

« Il faut vivre ce type de conférence. Cela nous unit et nous amène beaucoup d’éclaircissement. […] Au-delà de nous parler comme à des infirmières, cela nous aide en tant qu’individu. Si on nourrit bien l’individu en soi, il ira mieux aussi au travail, et ce, peu importe la profession que nous exerçons. »

Ah, ce congrès! Quelle belle occasion de se développer individuellement et professionnellement!

Lise Dubé

Recherche

Mots clés

TD