-A A +A
Partager sur Facebook
TENDANCES INFIRMIÈRES

TENDANCES INFIRMIÈRES

Infirmière en santé publique : pour la santé d’une population!

Être infirmière en santé publique demande d’élargir nos horizons. Au cours de notre formation, nous apprenons à soigner des individus. Toutefois, lorsqu’on travaille en santé publique, nous devons développer une pensée populationnelle. Malgré la formation de base des infirmières travaillant dans le domaine des maladies infectieuses (MI) et l’accompagnement des nouvelles ressources par les équipes en place, celles-ci ont besoin de développer des compétences complémentaires pour travailler dans ce domaine. À titre d’exemple, une étude parue en 2010 (Bisaillon et coll., 2010)1 fait ressortir le manque de préparation des infirmières aux activités de promotion de la santé, de prévention de la maladie et à l’approche populationnelle. Le développement continu des compétences individuelles et collectives est donc crucial pour soutenir le déploiement des services et activités en maladies infectieuses et pour faire face aux défis propres à ce domaine.

En juin 2018, un référentiel de compétences en MI a donc été élaboré par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) visant avant tout, l’amélioration continue des pratiques afin de relever les nombreux défis propres à ce champ de pratique. Ce référentiel permet également de soutenir le développement des compétences et s’adresse particulièrement aux gestionnaires et professionnels impliqués dans la prévention et le contrôle des maladies infectieuses. Il peut être utile, entre autres, aux ressources humaines pour le recrutement, la description de postes et l’organisation du travail. Il s’articule autour de quatre grandes compétences qui s’exercent à l’intérieur de familles de situations professionnelles. Pour chacune des compétences, les ressources internes (savoir, savoir-être et savoir-faire) et externes de l’environnement (documents de référence, bases de données, réseaux professionnels) sont décrites. Un feuillet synthèse a été produit pour bien décrire ces quatre compétences qui sont :

  1. Assurer la vigie, la surveillance et la protection de la population dans le domaine des MI;
  2. Planifier l’organisation des services et activités du domaine des MI;
  3. Mettre en œuvre les services et les activités du domaine des MI;
  4. Soutenir les acteurs et leurs partenaires dans l’amélioration continue des pratiques.

Je suis infirmière en santé publique depuis maintenant 10 ans. Ce référentiel de compétences vient camper tout le travail qui doit être fait et l’expertise requise dans le domaine des maladies infectieuses. Certaines maladies ont été éradiquées, d’autres sont presque disparues alors que de nouvelles maladies ou infections font leur apparition. Le travail d’une infirmière en maladies infectieuses est en constante évolution et c’est ce qui fait le charme de ce travail!

 

Nathalie Deshaies
Infirmière, B. Sc.
Conseillère en soins infirmiers
Module maladies infectieuses
Direction de santé publique
Centre intégré de santé et services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue
 

Références 

1. https://www.oiiq.org/sites/default/files/uploads/pdf/publications/perspective_infirmieres/2010_vol07 n02/22 sante publique.pdf

Recherche

Mots clés

TD